Un peu de sagesse

C’EST QUOI LE LÂCHER PRISE ?

Le lâcher-prise ce n’est pas rien faire.
Au contraire, c’est une action volontaire et dynamique.
C’est continuer à agir sans s’inquiéter du résultat, s’occuper de l’avenir sans s’en préoccuper.
Lâcher prise c’est renoncer à tout contrôler, c’est renoncer à prouver quoi que ce soit, c’est accepter que l’autre est l’autre et que moi-même, … je suis qui je suis et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise c’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.
À partir du moment où l’on peut lâcher prise, où l’on ne désire plus être heureux à tout prix, on découvre que le bonheur c’est cette capacité de garder les mains ouvertes plutôt que de les laisser agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.

 

 

LE SEIGNEUR BOUDDHA A DIT :
« que nous ne devions pas croire à une chose uniquement parce qu’elle a été dite, ni croire aux traditions parce qu’elles ont été transmises depuis l’antiquité; ni aux « on dit » en tant que tel; ni aux écrits des sages parce que ce sont des sages qui les ont écrits; ni aux imaginations que nous supposons nous avoir été inspirées par un déva (et que nous croyons être une inspiration spirituelle); ni aux déductions tirées de quelque hypothèse hasardeuse que nous aurions pu faire; ni à ce qui paraît être une nécessité analogique; ni croire sur la simple autorité de nos instructions et de nos maîtres.  Mais nous devons croire à un écrit, à une doctrine ou à une affirmation lorsque notre raison et notre expérience intime le confirment.  C’est pourquoi, dit-il en conclusion, je vous ai enseigné à ne pas croire simplement d’après ce qui vous a été dit, mais conformément à votre expérience personnelle, et puis à agir en conséquence et généreusement. »

– Extrait de « La doctrine secrète », H. Blavatsky

buddha-1098693_1920